spectacle
12 nov — 1er déc

Mephisto {Rhapsodie}

Samuel Gallet — Jean-Pierre Baro

2h10
La Fabrique — Salle Adel Hakim
© Gwendal Le Flem
© Gwendal Le Flem
© Gwendal Le Flem
© Gwendal Le Flem
© Gwendal Le Flem
  • mar 12 nov 20h00
  • mer 13 nov 20h00
  • ven 15 nov 20h00
  • sam 16 nov 18h00
  • dim 17 nov 16h00
  • mar 19 nov 20h00
  • mer 20 nov 20h00
  • jeu 21 nov 19h00
  • ven 22 nov 20h00
  • sam 23 nov 18h00
  • dim 24 nov 16h00
  • mar 26 nov 20h00
  • mer 27 nov 20h00
  • jeu 28 nov 19h00
  • ven 29 nov 20h00
  • sam 30 nov 18h00
  • dim 01 déc 16h00

« Nos propres désirs de gloire peuvent nous amener à des proximités extrêmement troublantes » dit Samuel Gallet à propos du Mephisto de l’écrivain allemand Klaus Mann. En effet, qu’est-on prêt·e à céder à la bête immonde pour conserver son confort, ses avantages, le pouvoir ? Jusqu’à quelles compromissions sommes-nous prêt·e·s à aller ? Ce sont ces questions brûlantes d’actualité que Samuel Gallet aborde dans sa réécriture du roman. Il situe l’action aujourd’hui dans une petite ville de province française au seuil de laisser arriver à sa tête l’extrême droite. Là, dans le théâtre municipal, une troupe débat de son projet : poursuivre le travail sur Tchekhov ? Écrire une nouvelle forme pour participer aux luttes sociales ? Se laisser convaincre par la thèse du grand remplacement de la race blanche ? Ou, comme le leader du groupe, partir pour la capitale afin de se réaliser en tant qu’acteur et assouvir son désir de reconnaissance ? Jean-Pierre Baro et ses sept interprètes prennent le texte par les cornes et font se confronter le réel du monde et l’entre-soi du milieu théâtral.

Rencontre en bord de scène avec Jean-Pierre Baro et l'équipe artistique du spectacle le dimanche 17 novembre à l'issue de la représentation.

  • production déléguée

texte Samuel Gallet

mise en scène Jean-Pierre Baro

avec Jacques Allaire, Guillaume Allardi, Julien Breda, Lorry Hardel, Cléa LaizéTonin Palazzotto, Pauline Parigot, Mireille Roussel

texte librement inspiré de l’œuvre de Klaus Mann

collaboration à la mise en scène Amine Adjina 

scénographie Mathieu Lorry-Dupuy  

son Loïc Le Roux 

lumière Bruno Brinas 

costumes Majan Pochard 

régie générale Adrien Wernert

production Théâtre National de Bretagne, Compagnie Extime, Théâtre des Quartiers d’Ivry - CDN du  Val-de-Marne coproduction Collectif Eskandar, Théâtre Olympia - CDN de Tours, Les Scènes du Jura - Scène nationale, MC2: Maison de la culture - Scène nationale de Grenoble soutien FIJAD - Fonds d’Insertion pour Jeunes artistes dramatiques de la  Région, DRAC PACA, dispositif d’insertion de l’École du TNB accueils en résidence Théâtre des Quartiers d’Ivry - CDN du Val-de-Marne, Théâtre Ouvert - Centre National des Dramaturgies Contemporaines, Théâtre National de Bretagne, Le Tarmac - La Scène Internationale Francophone, Scène nationale de l’Essonne - Agora