Théâtre des Quartiers d’Ivry

road_vous_etes_ici
Accueil > Le Théâtre > Histoire > Philippe Adrien
A- A+

PHILIPPE ADRIEN

De 1981 à 1984

Auteur, scénariste et metteur en scène

Dès 1965, il écrit ses propres pièces :  En passant par la Lorraine, La Baye, Albert 1er,
Les bottes de l’ogre, Le défi de Molière.

En 1981, il prend la succession d’Antoine Vitez au Théâtre des Quartiers d’Ivry, où il alterne les textes classiques (Monsieur de Pourceaugnac de Molière, Homme pour homme de Brecht) et contemporains (La funeste passion du professeur Forestein, dont il est l’auteur, La Mission d’Heiner Müller et Les rêves de Kafka d’ Enzo Cormann.)


Passionné de recherche, il développe à son tour les Ateliers d’Ivry.

«J’aimerais assez que le théâtre soit une chose naturelle et jubilatoire. Il faut que le spectateur soit touché au plus vif, emporté dans le phénomène sans réfléchir. J’aime que le théâtre mette en jeu le désir le plus fort.»

Il ouvre le Studio d’Ivry à de nouveaux auteurs et metteurs en scène comme Alain Ollivier (L’Ignorant et le fou de Thomas Bernhard), Elisabeth Chailloux et Adel Hakim (La Surprise de l’amour de Marivaux) et Philippe Caubère (La danse du diable au Théâtre d’Ivry).

En 1985, il fonde l’Atelier de Recherche et de Réalisation Théâtrale à la Cartoucherie de Vincennes.

Depuis 1996, il dirige le Théâtre de La Tempête.

Professeur au Conservatoire National d’Art Dramatique depuis 1988, il a publié :
INSTANTS PAR INSTANTS En classe d’interprétation, chez ACTES SUD-PAPIERS

«Je suis là pour tenter avec vous de saisir comment ça marche, oui, l’interprétation...
Nous avons à chercher ensemble, au fil de nos travaux, les conditions, les moyens, les procédures susceptibles de faire advenir l’interprétation juste, et au-delà, ces moments d’incandescence, de fusion entre l’interprète et l’œuvre où nos doutes trouvent, le temps d’un éclair, à se dissiper.»

Théâtre de la Tempête : www.la-tempete.fr