Théâtre des Quartiers d’Ivry

A- A+

TOUS MES REVES PARTENT DE LA GARE D’AUSTERLITZ

MOHAMED KACIMI | MARJORIE NAKACHE

24 FÉV 2018 / Auditorium Antonin Artaud

BARBARA - Les femmes quand elles tuent,
tuent par amour, rarement par haine.

Si le théâtre oublie le monde, le monde finira par oublier le théâtre.
Bertolt Brecht

Depuis quelques années j’anime, durant les fêtes de fin d’année, un atelier d’écriture à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis. Entre Noël et le jour de l’An, je prenais le bus 109 à la Porte d’Orléans. Tout le monde descend à la maison d’arrêt des hommes, et je continuais seul vers la
“ MAF ”, où l’espace d’accueil des familles est souvent vide. Les femmes ne sont pas censées aller en prison, aussi personne ne leur rend visite. Aux yeux de leurs familles, elles n’existent plus. Aux yeux de la société, elles ne sont pas à leur place.
Cette pièce se veut un hommage à ces femmes recluses, enfermées dans la plus haute des solitudes, souvent, trop souvent même, victimes de la violence des hommes, et qui, privées de tout, parviennent tout de même à réinventer un monde où elles jouent à ne manquer ni de liberté ni d’humanité.

Le Propos
Dans une maison d’arrêt, des femmes sacrifient souvent leur promenade quotidienne pour quelques heures à la bibliothèque. Autour de la bibliothécaire, Barbara, se retrouvent, tous les jours, Rosa, Marylou, Zélie et Lily.

Un soir de Noël, elles ont quartier libre. Elles préparent la fête et les cadeaux qu’elles doivent envoyer à leurs enfants. Avant minuit, débarque une primo arrivante. C’est une comédienne, Frida, arrêtée pour l’enlèvement de sa fille. Elle a été dénoncée au moment où elle achetait pour sa fille, Alice, adolescente de 14 ans, la pièce d’Alfred de Musset :
On ne badine pas avec l’amour.

Confrontée soudain à la réalité de l’enfermement, et ne supportant pas d’être séparée de son enfant, Frida veut mourir. Pour la sauver, les filles lui proposent de jouer une scène de la pièce de Musset.

Rosa et Marylou vont jouer Camille et Perdican, sous le regard des autres filles. Au fur et à mesure, qu’elle avancent dans la controverse, sur l’amour et la religion, elles réalisent que la pièce fait écho à leurs propres parcours et blessures, et finissent par se confondre jusqu’à se déchirer, en vrai, avec les personnages de Musset.

Mohamed Kacimi


Mohamed Kacimi est auteur de romans, d’essais et de théâtre.  Il a conçu en 2003, deux spectacles pour la Comédie-Française, Nedjma adaptée de l’œuvre de Kateb Yacine et Présences de Kateb. Sa pièce Terre Sainte traduite en douze langues s’est jouée un peu partout à travers le monde. En 2015, il accompagne, en tant que dramaturge, Adel Hakim à Jérusalem au Théâtre National Palestinien, pour la création de sa pièce Des Roses et du Jasmin. Il publie en septembre le journal de cette aventure Jours tranquilles à Jérusalem aux éditions Riveneuve. Une lecture en sera donnée à la Manufacture des Œillets, le samedi 10 mars à 16h.


FRIDA - Vous voulez pas comprendre,
y avait pas de musulmans à l’époque de Musset,
y avait le christianisme, et c’était pire.


Les spectacles présentés à l’auditorium Antonin Artaud sont co-réalisés par la Médiathèque d’Ivry et le Théâtre des Quartiers d’Ivry
Mise en espace réalisée avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France, du Ministère de la Culture et de la Communication.

MISE EN ESPACE

texte
Mohamed Kacimi
mise en scène
Marjorie Nakache

avec
Jamila Aznague
Christine Citti
Gabrielle Cohen
Olga Grumberg
Marina Pastor
Irène Voyatzis

Le spectacle sera créé
en mars 2018 au
Studio théâtre
de Stains

Le Théâtre des Quartiers d’Ivry
et la Médiathèque d’Ivry
poursuivent leur collaboration consacrée
à l’écriture théâtrale contemporaine
à l’auditorium Antonin Artaud

TOUS MES REVES PARTENT DE LA GARE D’AUSTERLITZ

MOHAMED KACIMI | MARJORIE NAKACHE

24 FÉV 2018 / Auditorium Antonin Artaud

Février

Date Horaire Lieu
Sa 24 16:00 Auditorium Antonin Artaud