Théâtre des Quartiers d’Ivry

A- A+

MEMORIES OF SARAJEVO

JULIE BERTIN - JADE HERBULOT | LE BIRGIT ENSEMBLE

09 > 19 NOV 2017 / La Fabrique

“ Qu’ils aillent se faire foutre, pour des frontières, pour des nationalités.”

Europe, mon amour.
Le diptyque Memories of Sarajevo et Dans les ruines d’Athènes forme avec les créations précédentes une tétralogie Europe, mon amour. Ces créations traversent les années 90 et le début des années 2000 avec comme angle d’attaque les relations complexes entre les institutions européennes et deux événements majeurs de la fin du XXème et du début du XXIème siècle en Europe : le siège de Sarajevo et l’impact de la crise économique en Grèce.

LE BIRGIT ENSEMBLE est fondé en 2014 par Julie Bertin et Jade Herbulot avec la présentation de leur premier projet Berliner Mauer : vestiges - spectacle consacré à l´histoire du Mur de Berlin - en Décembre 2013 au Conservatoire national supérieur d´art dramatique. Ce spectacle est programmé au Théâtre Gérard Philipe - Centre Dramatique National de Saint-Denis et au Théâtre des Quartiers d´Ivry. En 2015, elles créent Pour un prélude, deuxième spectacle abordant le passage à l’an 2000.
“ On nous a enseigné l’Europe mais nous sentons bien que le modèle de nos prédécesseurs a commencé à se fissurer bien avant aujourd’hui. Quelles sont les causes de notre défiance envers les institutions européennes ? Loin de vouloir dresser un catalogue sombre et pessimiste du temps présent, nous souhaitons avec ces spectacles convoquer la conscience de nos propres potentialités historiques - et donc agir -, de manière à établir une perspective qui nous autorise à nous penser un avenir. ”

Vive la démocratie ! Vive la liberté ! Vive l’Europe !
Memories of Sarajevo commence ainsi en février 1992 lors de la ratification du Traité de Maastricht, un mois avant le début du siège de Sarajevo, et s’achève en 1995 avec la signature des Accords de Dayton.

Cela commencerait comme une comédie-musicale : les Douze signataires du Traité de Maastricht annoncent en fanfare la création de l’Union Européenne. “ Ô joie ! Ô joie ! ” chantent-ils alors, entonnant avec enthousiasme la 9ème symphonie de Beethoven. Ils reprennent gaiement : “ Vive la démocratie ! Vive la liberté ! Vive l’Europe ! ”. Un mois plus tard, la Bosnie-Herzégovine déclare son indépendance malgré l’opposition farouche du Parti Démocratique Serbe : la guerre civile éclate.

Avec Memories of Sarajevo, nous voulons faire se confronter le discours idéaliste et humaniste des dirigeants de l’Union Européenne avec la boucherie qui a lieu chez les pays voisins. En somme, l’histoire du Siège de Sarajevo en constituant un contrepoint cinglant aux discours qui prônent “ l’Europe des nations ” contre “ l’Europe des nationalismes ”, nous permet de ressaisir ce qui a marqué souterrainement notre enfance avant que se soient constituées nos consciences politiques, de repérer les discordances des institutions qui aujourd’hui nous régissent.
À la réalité crue du conflit fait écho un récit mythique : celui d’Europe, fille d’Agénor, roi de Phénicie situé dans le Liban actuel. Enlevée par Zeus métamorphosé pour l’occasion en taureau, elle “ regarde vers le rivage qui fuit ”… et chantera pour nous “ Sarajevo, mon amour  ”.

Julie Bertin - Jade Herbulot


Production Le Birgit Ensemble.
Coproduction Festival d’Avignon, MC2 : Grenoble, Scène nationale d’Aubusson, Théâtre des Quartiers d’Ivry - CDN du Val-de-Marne, La Pop, Le POC - Alfortville, La Comédie de Caen – CDN de Normandie, Le TU Nantes, Le Théâtre de Châtillon, Théâtre Gérard Philipe de Champigny-sur-Marne, Les Plateaux Sauvages, Copilote
Avec le soutien de la DRAC Île-de-France, du Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création, de la SPEDIDAM dans le cadre de l’aide à la création et de l’aide à la bande originale, du Fonds SACD Musique de scène et du Fonds SACD Théâtre et de l’aide à la création de la Région Île-de-France.
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.
Le Birgit Ensemble est soutenu au fonctionnement par le Conseil départemental du Val-de-Marne.


CREATION

Durée > 2H30

conception et mise en scène
Julie Bertin
Jade Herbulot
Le Birgit Ensemble
assistanat à la mise en scène
Margaux Eskenazi
scénographie
Camille Duchemin
création sonore
Lucas Lelièvre
costumes
Camille Aït-Allouache
musique, arrangements
Grégoire Letouvet
paroles
Romain Maron
musiciens bande originale
Marc-Antoine Perrio
(guitares)
Nicolas Charlier
(batterie) 
Mathias Levy et Stéphanie Moraly
(violons)
Caroline Donin
(alto)
Patrick Langot
(violoncelle)
lumières
Grégoire de Lafond 
assisté d’Hugo Fleurance
vidéo
Pierre Nouvel
régie lumières
Diane Guérin
régie vidéo
Johan Lescure 
Thomas Rathier
images Sarajevo
Mathieu Lourdel
avec Pauline Clément
Emilien Diard-Detoeuf
cartographie
Jacques Enaudeau
régie plateau
François Rey
régie générale
Marco Benigno
production et diffusion
Copilote
Juliette Medelli
administration Copilote
Léa Serror
logistique Copilote
Joséphine Huppert

avec
Eléonore Arnaud
Antonin Bonnet-Fadinard

Lou Chauvain
Pauline Deshons
Pierre Duprat
Zoé Fauconnet

Anna Fournier
Kevin Garnichat
Elsa Guedj

Timothée Lepeltier
Antoine Louvard
Estelle Meyer
Morgane Nairaud
Loïc Riewer
Marie Sambourg

et en alternance
Morgane Nairaud /
Zoé Fauconnet

MEMORIES OF SARAJEVO

JULIE BERTIN - JADE HERBULOT | LE BIRGIT ENSEMBLE

09 > 19 NOV 2017 / La Fabrique

Jeudi 16 novembre - RENCONTRE
avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation de Memories of Sarajevo

MEMORIES OF SARAJEVO

JULIE BERTIN - JADE HERBULOT | LE BIRGIT ENSEMBLE

09 > 19 NOV 2017 / La Fabrique

Memories of Sarajevo se joue dans un décor à deux niveaux. En bas, une maison dans la ville, ou ce qu’il en restera au fil du temps. En haut, une estrade : le lieu des instances européennes et des réunions des puissances occidentales. Le rapport de force est clair, comme le sont les enjeux. C’est passionnant de voir se jouer en direct toute cette partie du « haut », que l’on pourrait appeler « la farce internationale », et qui est effectivement traitée comme une farce par le Birgit Ensemble. C’est tout aussi passionnant, et extrêmement émouvant de voir se jouer en direct la vie du « bas ». Et puis du désastre raconté peut naître du bonheur : bonheur d’une troupe soudée, talentueuse, engagée. Bonheur d’une représentation qui embarque les spectateurs, arrive à les faire rire et les amène à réfléchir sur une tragédie de notre temps.
Brigitte Salino - Le Monde

Julie Bertin et Jade Herbulot ont du théâre une haute idée, où se mêlent ambition artistique et sens du service public. Elles livrent une épopée historique, entre fiction et documentaire, qu’on quitte le cerveau en ébullition. Ce qui s’ouvre est un gouffre : celui de l’Europe, à peine née, a sombré, vaincue par l’incurie de ses pères fondateurs. Le résultat du gâchis s’appelle Sarajevo, soit une guerre civile hurlant, en vain, aux portes de nos frontiПres. Un désastre que les deux artistes n’encaissent pas. Comme elles n’admettent pas cette Europe vouée au dieu argent. De tout cela, elles font une représentation haletante et roborative, qui oscille entre intime et politique, bascule des rues de la ville assiégée aux coulisses aseptisées du pouvoir. Sur scène, de jeunes acteurs. Tous sont animés par la rage de voir l’utopie s’être transformée en une farce macabre.
Joelle Gayot - Télérama sortir


Julie  Bertin et Jade Herbulot sont pour la première fois au Festival d’Avignon avec un diptyque qui questionne sans fard l’Europe. Une Europe en sale état.
Passionnant, complexe, actuel. Nos deux metteurs en scène n’ont pas froid aux yeux. Elles se sont plongées dans les archives avec ferveur. Travail titanesque... Elles ont décidé de traiter le sujet par la satire, la fable grinçante, celle qui oscille entre ironie mordante et rire jaune. Memories of Sarajevo et Dans les Ruines d’Athènes se jouent vite, portées par une bande d’acteurs qui ne chôment pas, toujours sur le qui-vive, en alerte maximale. Il faut saluer l’audace, la joyeuse énergie qui se dégage du plateau. Cette tentative de raconter l’Europe, ses failles, sa décrépitude, par une génération qui se sent bien plus européenne que ses aînés et rêve d’une autre Europe.
Marie-José Sirach - l’Humanité

Aller voir le très couru Memories of Sarajevo, troisième volet d’une tétralogie sur l’Europe. Les deux jeunes metteurs en scène, Julie Bertin et Jade Herbulot, nous racontent en 2H20 le siège de Sarajevo. On a l’impression de tout comprendre de cette très complexe tragédie sanglante, qui fut le premier grand échec de l’Europe. Tous les responsables politiques de l’époque défilent. Ils parlent face au public, comme à la télé. A l’étage du dessous évoluent les simples citoyens de Sarajevo. Les quatorze jeunes acteurs sont pleins d’allant, de force, de drôlerie.
Jean-Luc Porquet - Le Canard enchaîné

MEMORIES OF SARAJEVO

JULIE BERTIN - JADE HERBULOT | LE BIRGIT ENSEMBLE

09 > 19 NOV 2017 / La Fabrique

Novembre

Date Horaire Lieu
Je 09 19:30 La Fabrique
Sa 11 16:00 La Fabrique
Di 12 16:00 La Fabrique
Lu 13 19:30 La Fabrique
Je 16 19:30 La Fabrique
Sa 18 16:00 La Fabrique
Di 19 16:00 La Fabrique