Théâtre des Quartiers d’Ivry

road_vous_etes_ici
Accueil > La saison > Spectacles > HARLEM QUARTET
A- A+

HARLEM QUARTET

JAMES BALDWIN | ELISE VIGIER

22 > 30 MAR 2018 / La Fabrique

“ La musique commence pas comme une chanson
Oublie toutes les conneries que tu entends
La musique peut devenir une chanson mais elle commence par un cri
Et ce cri est partout.”

Harlem Quartet
C’est Hall Montana qui se souvient, qui raconte et retrace la vie de sa famille, de ses amis, une communauté noire américaine vivant à Harlem dans les années 50/60.
C’est ce fil rouge, emmêlé, complexe de la mémoire de Hall que nous allons suivre. Et à travers lui l’histoire de son petit frère Arthur. De Julia et de Jimmy. Autour du quatuor s’organisent d’autres quatuors, celui des trompettes de Sion par exemple, le groupe d’Arthur, celui de son enfance avec ses parents et son frère.
Harlem Quartet est un hymne d’amour vibrant, un chant d’amour de Hall à son jeune frère, mort à l ’âge de 39 ans, et à ses proches...
Au milieu de tout cela, il y a les chants de gospel à la gloire de Dieu, le combat pour les droits civiques, la violence et le sexe.

James Baldwin est né en 1924 dans le quartier de Harlem à New York. Auteur de romans - Les Élus du Seigneur, Un autre pays...-, d’essais - Chronique d’un pays natal, La Prochaine Fois, le feu... mais aussi de pièces de théâtre et d’essais. Il lutta toute sa vie contre le racisme et les discriminations dont les communautés noires et homosexuelles faisaient l’objet aux Etats-Unis. Refusant la violence, il devint une des figures emblématiques du Mouvement des Droits Civiques aux côtés de Martin Luther King.


Comment raconter cette histoire ?
Hall - narrateur nous ballade dans sa mémoire, dans son histoire comme dans une ville. Il nous fait visiter son cerveau.
J’ai pensé un dispositif très simple, qui nous permettrait de passer de la musique à la parole, au jeu dans l’intimité d’une chambre qui serait définie par une surface de projection.
Film de famille, film super 8, disparition de l’image, du grain (grain de l’image, et grain de la voix, le chant des morts).
Une musique composée aujourd’hui par le poète écrivain, slameur américain Saul Williams en compagnie des musiciens français Manu Léonard et Marc Sens. Une musique prenant racines dans la grande tradition des gospels et de la soul pour mieux s’en échapper.
Ce qui m’intéresse aussi dans ce livre c’est comment on retrace une mémoire, comment on la reconstitue, cette nécessité absolue à un moment de la reconstituer et de la raconter : Hall commence à raconter pour son fils, pour que son fils sache que son oncle Arthur était un type noir, musicien et homosexuel et que c’était un type bien.
Elise Vigier

Production Théâtre des Lucioles - Rennes
Coproduction Comédie de Caen - CDN de Normandie, Maison des Arts et de la Culture de Créteil, Théâtre National de Bretagne-Rennes
avec le soutien de l’Institut Français & Région Bretagne, La Chartreuse – Centre National des écritures du spectacle, Face Contempory Theater programme développé par Face Foundation et les services culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, financé par la Florence Guld Foundation, l’Institut Français et le Ministère Français de la Culture et de la Communication, L’Avant-Scène-Princeton University’s Department of French and Italian Theater Workshop et de la SPEDIDAM
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National-Paris
remerciements Service Culturel de l’Ambassade de France à New York et au 104-Paris | décor construit par les ateliers de la Comédie de Caen

CREATION

Durée estimée
> 2H

d’après
Just above my head
de James Baldwin
adaptation
et mise en scène
Elise Vigier
traduction, adaptation
et dramaturgie
Kevin Keiss
assistante et
collaboration artistique
Nanténé Traoré
scénographie
Yves Bernard
création images
Nicolas Mesdom
création musique
Saul Williams
Manu Léonard
Marc Sens
création lumières
Bruno Marsol
création costumes
Laure Mahéo
maquillage et perruques
Cécile Kretschmar
régie générale et plateau
Camille Faure
régie vidéo
Romain Tanguy
régie son
Eddy Josse

avec
Ludmilla Dabo
William Edimo
Jean-Christophe Folly
Nicolas Giret-Famin
Makita Samba
Nanténé Traoré
et les musiciens
Manu Léonard
Marc Sens

HARLEM QUARTET

JAMES BALDWIN | ELISE VIGIER

22 > 30 MAR 2018 / La Fabrique

Mars

Date Horaire Lieu
Je 22 19:00 La Fabrique
Ve 23 20:00 La Fabrique
Sa 24 18:00 La Fabrique
Di 25 16:00 La Fabrique
Lu 26 20:00 La Fabrique
Me 28 20:00 La Fabrique
Je 29 19:00 La Fabrique
Ve 30 20:00 La Fabrique