une communauté artistique

Le nouveau projet du Théâtre des Quartiers d’Ivry s’appuie sur une communauté d’artistes qui sera en dialogue avec les publics et l’équipe du théâtre.

Jean-Pierre Baro
metteur en scène, directeur du Théâtre des Quartiers d'Ivry

Comédien et metteur en scène formé à l’ERAC, Jean-Pierre Baro crée sa compagnie, Extime Cie, en 2011 et met en scène une dizaine de pièces dont Ivanov [Ce qui reste dans vie…] d’après Anton Tchekhov en 2011, Woyzeck [Je n’arrive pas à pleurer] d’après Georg Büchner en 2013, Gertrud de Hjalmar Söderberg en 2014, Master de David Lescot et Disgrâce d’après J.M. Coetzee en 2016, La ville ouverte de Samuel Gallet, À vif de Kery James et Suzy Storck de Magali Mougel (en anglais avec le Gate Theatre à Londres) en 2017, Kévin, portrait d’un apprenti converti d’Amine Adjina en 2018, Mephisto {Rapsodie} de Samuel Gallet d’après Klaus Mann en 2019.

Il prépare actuellement, avec le chef d’orchestre Jérôme Correas, Le code noir, opéra-comique du XIXe siècle écrit par Eugène Scribe et composé par Antoine-Louis Clapisson.

Avec les écoles de théâtre, il a créé La mort de Danton de Georg Büchner en 2016 au Printemps des comédiens avec les élèves de L’ENSAD et, la même année, Suzy Storck de Magali Mougel à La Colline – Théâtre national avec les élèves de l’ERAC.

Il mène régulièrement des stages et ateliers professionnels, au Conservatoire de Tours et d’Orléans, au CNAC, à l’ESAD, à l’ENS, l’ENSATT…

Il participe également régulièrement à des rencontres artistiques internationales. En 2010, Il est invité au Directors Lab, programme d’échanges entre jeunes metteurs en scène venus du monde entier se déroulant au Lincoln Center à New-york, en 2011 aux rencontres internationales des jeunes créateurs du Festival TransAmériques à Montréal et, en 2012, il est invité par le Festival d’Avignon à participer aux rencontres internationales du Réseau Kadmos, se déroulant cette année-là à Istanbul.

Comme comédien il joue sous la direction de Jean-Pierre Vincent, Gildas Milin, Thomas Ostermeier, Didier Galas, David Lescot, Gilbert Rouvière, Stéphanie Loïk, Lazare, Jacques Allaire...

Il est artiste associé au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN de 2013 à 2018, aux Scènes du Jura - Scène nationale pour la saison 2016-17 et au TNB-CDN de Rennes depuis septembre 2018.

Depuis janvier 2019, il dirige le Théâtre des Quartiers d'Ivry - Centre Dramatique National du Val-de-Marne.

Adeline Olivier
autrice, dramaturge
artiste associée à la direction

Adeline Olivier écrit du théâtre, de la fiction et de la poésie. En 2011-2012, dans le cadre du dispositif de résidences d’écrivains d’Île-de-France, elle est autrice en résidence au Studio-Théâtre de Vitry-sur-Seine. Elle y anime ensuite le comité des lecteurs aux côtés de Stéphanie Béghain et un atelier au sein d’une classe Ulis.

Elle est par ailleurs éducatrice spécialisée et a travaillé ces dernières années en Seine-Saint-Denis, auprès des juges des enfants du tribunal de Bobigny. À partir de cette expérience, elle écrit, pour le Théâtre des Quartiers d’Ivry, Silences enfances, un texte autour des problématiques de la protection de l’enfance.

Amine Adjina & Émilie Prévosteau
Compagnie du Double

Amine Adjina
auteur, comédien, metteur en scène
Émilie Prévosteau
comédienne, metteuse en scène

La Compagnie du Double est créée en avril 2012 par Émilie Prévosteau et Amine Adjina. Ce dernier signe les textes de leurs spectacles qui traversent des questions liées à la communauté : familiale, culturelle, sociale ou religieuse. Le duo s’intéresse plus particulièrement à la relation que la jeunesse entretient avec le monde. Un travail qui explore les tourments de nos existences avec beaucoup d’humour et de sensibilité.

La compagnie est, depuis cette année, associée au Théâtre des Quartiers d’Ivry et au Théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Evry. Les textes d’Amine Adjina sont régulièrement édités (Actes Sud, Passage(s), Les Solitaires Intempestifs…).

Dieudonné Niangouna
auteur, comédien, metteur en scène
Compagnie Les Bruits de la Rue

Dieudonné Niangouna grandit dans un Congo-Brazzaville déchiré par les guerres dans les années 1990. Son théâtre naît et vit dans les rues de Brazzaville où il crée en 1997 avec son frère Criss Niangouna la compagnie Les Bruits de la Rue, dont il signe les textes et les mises en scène. Son écriture vive, poétique, inventive, sert un théâtre de l’urgence dans une société où il faut résister pour survivre.

Son parcours se développe ensuite à l’international et il est artiste associé au Festival d’Avignon en 2013, puis au Künstlerhaus Mousonturm à Francfort et, depuis cette saison, au Théâtre des Quartiers d’Ivry, à la MC93 de Bobigny et au Théâtre des 13 Vents – CDN de Montpellier. Il est aussi l’initiateur en 2003 du Festival international de théâtre Mantsina sur scène à Brazzaville qu’il dirige jusqu’en 2016. Ses textes sont régulièrement édités, notamment par Les Solitaires Intempestifs depuis une dizaine d’années.

Simon de Reyer 
photographe

À travers des inspirations autant plastiques que littéraires, Simon de Reyer mène un travail photographique étonnant, que ce soit dans des autoportraits pleins d’humour, des photos de nu proches de la peinture ou des natures mortes nostalgiques.

Pour le changement d’identité visuelle du Théâtre des Quartiers d’Ivry, nous avons retenu sa série Peregrinations of a foreign ghost réalisée en Chine qui traite de la question de l’altérité. On y retrouve l’artiste en pyjama au milieu des habitant·e·s dans des situations de la vie quotidienne (mangeant, travaillant, dormant, circulant…), créant un sentiment trouble entre familiarité et étrangeté.

Atelier Poste 4
Atelier Poste 4
graphistes

Les graphistes de l’Atelier Poste 4 conçoivent des identités visuelles singulières et composent avec des typographies délicates sur des papiers raffinés. Ils travaillent essentiellement dans le secteur de l’art et de la culture (Le Maillon, le festival Musica, La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne-la-Vallée, Le Volcan - Scène nationale du Havre, le FAB et bien d’autres).

Pour le Théâtre des Quartiers d’Ivry, c’est Claude Grétillat qui a conçu l’identité visuelle à partir de l’esprit du nouveau projet et de l’histoire de la Manufacture des Œillets. Le programme perforé manuellement que vous tenez dans vos mains est la métaphore visuelle du passé industriel du lieu, où ouvrières et ouvriers œuvraient sur des presses à balancier pour la confection de petites pièces métalliques.